La chanson « Beau-papa » suscite la curiosité des fans de Vianney. Le chanteur réservé parle de sa situation personnelle avec retenue.

Le 30 octobre dernier, Vianney a sorti son 3e album intitulé N’attendons pas. Le premier single, Beau-papa, rencontre un gros succès et suscite la curiosité de ses fans. Le chanteur s’est inspiré de sa propre situation : celle d’un homme capable de se « sentir père à part entière » et d’aimer sa belle-fille comme si elle était la sienne…

Vianney s’est entretenu avec Gala au sujet de son nouvel album. Le chanteur de 29 ans n’a évidemment pas pu échapper aux questions sur le titre Beau-papa et sa relation avec sa belle-fille de 9 ans, un supplice pour cet homme pudique : « Je ne dévoile ni nom ni date… Avec cette chanson, je voulais mettre en lumière un sentiment plutôt qu’une personne, celui d’élever et d’aimer un enfant qui n’est pas le mien. Ça concerne toutes les familles adoptives ou recomposées, répond-t-il. J’ai vraiment découvert que je pouvais aimer la fille de ma femme comme si elle était la mienne, et me sentir père à part entière. Je ne m’y attendais pas. Ça m’a bousculé.»

« Elles étaient fières et touchées »

Sa pudeur réapparaît quand Gala l’interroge sur la réaction de sa compagne Catherine Robert et de son enfant à l’écoute de la chanson : « Elles étaient fières et touchées, mais là, vous entrez dans mon intimité. Ce qui se passe chez moi doit rester chez moi.»

L’album N’attendons pas contient une autre chanson, Fille du sud, inspirée cette fois de sa compagne, la musicienne Catherine Robert. Là encore, Vianney s’est fait questionner sur l’identité de sa source d’inspiration. « Je n’aime pas répondre à ces trucs-là. Il y a une fille du Sud dans ma vie, et donc j’en ai fait cette chanson tout simplement», avait expliqué Vianney à Anne Roumanoff dans l’émission Ça fait du bien, sur Europe 1.

Vianney interprètera les chansons de son nouvel opus au cours de sa prochaine tournée. Pandémie de Covid-19 oblige, les concerts ont été reportés à l’année 2022.