Un hommage national a été rendu à Samuel Paty ce mercredi 21 octobre. Dans la cour de la Sorbonne, sa famille avait choisi un titre très émouvant pour accompagner son cercueil.

Ce mercredi 21 octobre, un hommage national a été rendu à Samuel Paty . Emmanuel Macron, les personnalités politiques, des élèves et des anonymes. Ils ont été nombreux  à honorer la mémoire de Samuel Paty . Le professeur décapité par un terroriste. Après avoir montré des caricatures de Mahomet durant un cours sur la liberté d’expression. Toute la Nation lui a rendu hommage après cinq jours  son assassinat . Dans l’antre de la Sorbonne, sa famille avait choisi une musique bizarre pour accompagner l’arrivée de son cercueil : One du groupe U2. « Nous ne faisons qu’un mais nous sommes différents. Nous devons nous soutenir, nous soutenir », chantait notamment Bono dans ce titre, que la famille de Samuel Paty a voulu passer durant cet hommage national.

« Vous tenez en vos mains l’intelligence et l’âme des enfants »

Des nombreux personnes se sont succédé à la tribune pour rendre hommage au Samuel Paty. Parmis elles, un de ses amis. Christophe Capuano, qui a lu le texte de Jean Jaurès intitulé Aux instituteurs et institutrices « Vous tenez en vos mains l’intelligence et l’âme des enfants ». . Dahlia, une élève de 14 ans en seconde au lycée Massillon a ensuite pris place pour lire la Lettre d’Albert Camus à son instituteur, Louis Germain. « Ce soir, je veux parler de votre fils. De votre frère, de votre oncle, de celui que vous avez aimé, de ton père (…) . Assassiné parce qu’il avait voulu apprendre à ces élèves à devenir citoyens (…) Ce soir, je veux vous parler de Samuel Paty « , a commencé Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron : Samuel Paty  » le souvenir d’un professeur qui a changé le cours de notre existence« 

« Nous avons tous ancré dans nos cœurs, dans nos mémoire. Le souvenir d’un professeur qui a changé le cours de notre existence. Vous savez, cet instituteur qui nous a appris à lire, à compter, à nous faire confiance, a continué le président de la République, non accompagné de Brigitte Macron. Cet enseignant qui ne nous a pas seulement donné un savoir. Mais nous a ouvert un chemin, un livre, un regard. Un instant passé par cette considération, Samuel Paty était de ceux-là .  »