Ce jeudi 22 octobre 2020 dans C à vous, Stéphane Plaza est venu parler de son rôle dans un épisode de la série Alice Nevers. L’occasion pour lui de se confier qu’il est atteint d’un trouble neurologique qui lui a fait défaut au moment de jouer une scène cruciale.

Le temps d’un épisode d’Alice Nevers, Stéphane Plaza a mis de côté sa casquette d’agent immobilier et joue comédien. En effet, après avoir obtenu l’autorisation de sa chaîne de prédilection, M6, il a pu se lancer dans cette nouvelle aventure. A quelques heures de la diffusion de ce numéro exceptionnel, il était sur le plateau de C à vous, pour faire part de son expérience. L’occasion de découvrir en avant-première une scène qui a été particulièrement éprouvante pour Stéphane Plaza. Il s’agit du moment où il a dû pratiquer un massage cardiaque.

En plus de le bouleverser, la scène a également fait souffrir le figurant. « Oui c’est vrai parce que je ne contrôle pas forcément ma force. Je suis dyspraxique« , a-t-il lancé. Le célèbre agent immobilier a en effet assuré souffrir de ce trouble neurologique qui peut lui donner des difficultés à réaliser des gestes automatiques ou lui fait être plus maladroit que la moyenne. Il était tellement absorbé par son rôle de médecin qui avait pour seul but de sauver son patient, qu’il est sans doute allé un peu trop loin. « J’ai fait un vrai massage pour lui donc il m’a dit : ‘Plus doucement s’il vous plaît monsieur Plaza’. »

« Stéphane, il a le bon geste. Il a les bras bien tendus »

Sa technique est apparemment la bonne. C’est en tout cas ce qu’a affirmé Michel Cymes qui était sur le plateau de l’émission d’Anne-Elisabeth Lemoine 24 heures plus tôt. « Stéphane, il a le bon geste. Il a les bras bien tendus. Après, l’histoire de l’injection intra-cardiaque, je pense que c’est de l’adrénaline, c’est un peu limite, parce que ce n’est pas un truc que l’on fait comme ça, tranquillement« , a-t-il confié aux journalistes de l’émission. Même s’il a estimé que l’animateur de M6 avait quelques bonnes bases dans le métier, il lui a tout de même conseillé et surtout demandé de rester concentrer sur son métier d’agent immobilier.