Trois semaines après la mort tragique du père de son fils, l’ancienne compagne de Samuel Paty a pris la parole devant les enquêteurs. Elle confirme qu’elle ne l’avait jamais entendu faire d’amalgame et qu’il était dans la tolérance la plus profonde.

Samuel Paty a perdu la vie pour avoir donné un cours sur la liberté d’expression. Le 16 octobre 2020, alors que les vacances scolaires venaient de commencer; il a été lâchement assassiné à quelques mètres de son domicile. Alors que la France lui a rendu hommage, sa mort tragique est encore dans toutes les têtes. Les Français tentent de comprendre pourquoi il a été tué alors qu’il avait seulement montré des caricatures de Mahomet afin d’expliquer pourquoi certaines personnes étaient Charlie et d’autres non. En plus de laisser derrière lui toute une famille dévastée par sa mort, Samuel Paty laisse également un petit garçon âgé de cinq ans. Depuis quelque temps, il ne vivait plus avec lui. Pour cause, il s’était séparé de la mère de son fils. Pour autant, il faisait le maximum pour son enfant ; il ne manquait pas une occasion de passer du temps avec lui.

Alors que les proches de Samuel Paty ont tous été entendus par la police afin de mieux comprendre le profil de cette victime de l’attentat, son ex-compagne, a elle aussi été convoquée, comme le rapporte Le Parisien. Elle ne comprend toujours pas comment il a pu être aussi lâchement assassiné. « Il aimait bien faire ce genre de cours, cela lui tenait à cœur, mais pas de façon exagérée, il était juste content de le faire, il le trouvait intéressant. Samuel Paty était curieux politiquement, mais pas engagé, plutôt centre gauche. Comme tout le monde, il avait été extrêmement choqué par les attentats. Il trouvait évidemment impensable que l’on tue pour une religion; mais il est resté dans la tolérance, il n’était pas du tout raciste ni islamophobe; jamais je ne l’ai entendu faire d’amalgame», a-t-elle ainsi expliqué.

Son ex compagne est enseignante

La mère de famille est elle aussi enseignante. Elle sait qu’elle va devoir être forte pour son fils ; et prendre le temps nécessaire pour lui rappeler à quel point son papa , Samuel Paty ,était une belle personne.