Michèle Torr n’est toujours pas remise de l’attitude de Véronique Bevilacqua . C’est ce qu’elle a déclaré à plusieurs magazines cette semaine, tenant la femme de Christophe pour responsable de la rupture entre le chanteur et leur fils Romain Vidal. Véronique aurait même empêché Romain de faire ses à dieux à son père malade.

Christophe entre deux feux

Le 16 avril dernier, Michèle Torr a perdu « une grande partie de [sa] jeunesse, de [son] insouciance et de [sa] folie. » C’est ce jour-là qu’est mort son premier amour, le chanteur Christophe. Atteint d’un emphysème pulmonaire depuis plusieurs années, ce dernier a rendu l’âme à l’hôpital de Brest, en pleine pandémie du coronavirus. Certes, un deuil d’autant plus pénible à accepter pour la chanteuse de 73 ans, qui déclare avoir été tenue à l’écart de la star dans les derniers instants de sa vie.

Il en est de même pour Romain, le fils qu’ils avaient eu ensemble en 1967. «  »Je déplore qu’il nous ait été si difficile d’obtenir des informations sur l’évolution de son état de santé. On avait quand même fini par savoir qu’il y avait des hauts et des bas, mais rien de plus. Romain a une fois encore vécu ça comme un rejet. Il souffrait terriblement de se sentir exclu », avait confié l’interprète de Emmène-moi danser ce soir à nos confrères de France Dimanche. Ainisi, elle tient pour responsable de cette situation Véronique Bevilacqua, la dernière épouse du chanteur, dont il n’avait jamais divorcé malgré leur séparation en 1996.

Michèle Torr ne compte pas se calmer

Persuadée que son fils Romain a été « maintenu à l’écart par la compagne de Christophe », la chanteuse ne décolère pas contre cette dernière. Elle, qui ressent toujours « de la colère et de la tristesse », comme elle le confie dans les colonnes du magazine Nous Deux, affirme qu’elle est responsable des nombreux regrets de son enfant.

« Des regrets de ne pas avoir insisté pour davantage cultiver sa relation avec Christophe même s’ils avaient des contacts particuliers, mais secrets, qui n’appartenaient qu’à eux », précise l’interprète de Cette fille c’était moi. Pendant des années, c’est donc dans le plus grand secret que le père et le fils ont été contraints de se voir. Des rendez-vous réguliers, dont Michèle Torr a fini par avoir vent. « Je le découvrais après, par les amis chez lesquels ils se retrouvaient », confie l’ex-femme de Jean-Pierre Murzilli.

Un véritable soulagement pour cette dernière, qui se réjouit de voir que malgré les obstacles, tous deux ont réussi à bâtir une véritable « relation de copains ».