Ce jeudi 29 octobre, la justice britannique a reporté à l’automne 2021 le procès intenté par Meghan Markle, envers la société éditrice du Daily Mail. Seulement son père a affirmé avoir une santé trop fragile d’ici là.

En janvier 2021, devait s’ouvrir le procès mené par Meghan Markle contre Associated Newspapers, qui édite le Daily Mail et sa version dominicale le Mail on Sunday. La duchesse de Sussex va tout tenter pour obtenir gain de cause contre le groupe de presse qui dirige les tabloïds; qu’elle a décidé d’attaquer en justice pour atteinte à la vie privée. Pour rappel, le journal avait publié des extraits d’une lettre que la duchesse avait adressé à son père Thomas Markle, en août 2018. Seulement finalement la justice britannique a reporté le procès à l’automne 2021.

Ce jeudi 29 octobre, les avocats de l’ancienne actrice ont demandé à ce que le procès soit repoussé « beaucoup plus tard dans l’année« , et ce pour une « raison confidentielle« . Cette demande a été faite lors d’une audience fermée au public à la Haute cour de Londres. Ainsi, le procès de Meghan Markle devrait avoir lieu à l’automne 2021, très certainement en octobre.

Une condition physique compliquée

Seulement d’ici là, le père de Meghan Markle pourrait ne plus être en vie; car il souffrirait de problèmes au cœur et aux poumons. Thomas Markle s’est exprimé via un communiqué révélé par Elizabeth Hartley, la directrice juridique d’Associated Newspapers. « Ce procès me cause une anxiété et je veux en finir au plus vite. J’ai 76 ans, et à cause de ma maladie cardiaque et de l’opération, je suis sous des anticoagulants qui ont des mauvais effets sur ma respiration« , a-t-il expliqué, rapporte le Daily Mail.

Sur sa lancée, Thomas Markle a ajouté que sa condition l’empêche de marcher longtemps; ou de monter des marches, à cause de son souffle. De plus, il a ajouté qu’il est « cliniquement obèse » et qu’il a gagné « encore plus de poids les derniers mois » car il n’a pas pu quitter sa maison ni faire de l’ exercice. Enfin, Thomas Markle a conclu : « Aucun membre de famille masculins n’ont vécu au-delà de 80 ans. Je suis réaliste et je peux mourir demain. Le plus tôt le procès prend place, le mieux. » Dans le procès à venir, Thomas Markle doit présenter des preuves; devant sa fille Meghan Markle qui elle, est attendue à la barre.