Ce dimanche 18 octobre dans l’émission «Sept à huit» diffusée . Laeticia Hallyday s’est confiée sur sa nouvelle vie amoureuse et les difficultés rencontrées. Près de trois ans après la disparition de Johnny Hallyday. Un moment évidemment plein d’émotions et très attendu par des millions de personnes.

Laeticia Hallyday est toujours là ! Pour la première fois depuis plus de deux ans, la maman de Jade et Joy a accepté de se confier à la télévision. A l’occasion de la sortie du coffret Johnny Hallyday : Son rêve américain, la dernière épouse de l’idole des jeunes s’est confiée à cœur ouvert devant les caméras de Sept à huit. Ce dimanche 18 octobre. Laeticia Hallyday a notamment dévoilé à quel point c’est compliquer de retrouver l’amour après la mort de Johnny Hallyday.

« C’est difficile d’apprendre à aimer« 

En couple depuis plus d’un an avec Pascal Balland, la maman de Jade et Joy assure avoir eu « beaucoup de mal » à recommencer une histoire après avoir partagé la vie du Taulier pendant de longues années. « C’est difficile d’apprendre à aimer On a l’impression de tromper son mari. On a l’impression qu’on ne pourra pas aimer à nouveau, qu’on n’en sera pas capable. Qu’un autre homme vous touche, que vous puissiez ouvrir votre cœur à un autre homme. Ca paraît tellement compliqué, c’est vertigineux parce que le manque reste abyssal. » », a notamment reconnu Laeticia Hallyday sur TF1.

« Cette maison de Marnes-la-Coquette est chargée de souvenirs »

« C’est pas facile. On est souvent un couple à trois », a conclu Laeticia Hallyday. Si elle a réussi à avancer en amour, elle a également fait le tri dans ses amis et dans ses souvenirs. D’ailleurs, elle veut se séparer de la maison de Marnes-la-Coquette dans laquelle Johnny a rendu son dernier souffle en décembre 2017. La Savannah est affichée dans l’agence immobilière de l’un de ses amis au prix de 12 millions d’euros.

Une coquette somme qui va lui permettre de respirer financièrement parlant mais également de tourner une page. « Cette maison de Marnes-la-Coquette, est chargée de souvenirs, ceux de ces derniers mois n’ont été que désespérance, angoisses et peurs, confiait-elle sur RTL. Ce retour, je le redoutais terriblement. Mon cœur était lié à mon homme, ma vie est désespérément vide sans lui (…) Une part de lui est restée ici, dans les objets, les odeurs, les pièces où il aimait être. »