Katie Holmes a vécu la pandémie comme une révélation. Dans un essai écrit pour Vogue Australia, la comédienne de 41 ans a expliqué tout ce que cette période lui avait appris …

Une année particulière… Dans un essai écrit pour la version australienne du magazine Vogue, Katie Holmes a révélé comment elle avait passé le temps durant la pandémie et ce que cela lui avait apporté. Alors que la star est actuellement à New York avec son nouveau compagnon Emilio Vitolo, elle a expliqué que l’ambiance n’était plus la même dans la ville qui ne dort jamais : « La ville émerge dans son ensemble grâce au courage et au travail acharné de tant de gens. Il y a un sentiment de vraie connexion entre les étrangers. Le métro n’est pas aussi fréquenté qu’auparavant, mais nous nous voyons plus clairement maintenant. Nous pensons les uns aux autres pour apprécier d’avoir survécu à la pandémie mentalement, émotionnellement et physiquement. »

Chez elle, l’ex-star de la série Dawson a pu se livrer à de nombreuses activités : « Pendant ce temps, j’ai relu des livres que j’apprécie. Les loisirs tels que la couture, la peinture et l’écriture sont devenus de nouvelles marques de satisfaction et d’avoir eu le temps d’être à la maison. Écouter. Vivre un instant dans le temps sans la pression des résultats et apprécier les rythmes naturels entre mère et fille était le cadeau le plus précieux. » Le confinement a ainsi ouvert les yeux de la star.

« J’ai apprécié le temps de m’évader devant des films. Pendant cette période d’incertitude, me souvenir d’être créative et positive a été quelque chose que j’ai essayé de garder au premier plan dans mon esprit. Tout au long de cette expérience, le fil conducteur pour moi a été une prise de conscience accrue de chaque moment et de vraiment le prendre et l’apprécier», a expliqué Katie Holmes.

« Nous sommes devenus de meilleures personnes »

Proche de sa famille, la comédienne n’a pu voir ses parents vivant dans l’Ohio qu’à travers l’écran de son téléphone pendant de nombreux mois. Les retrouver ressemblait alors à « un matin de Noël. » Comblée, Katie Holmes a expliqué : « Les yeux de ma mère étaient plus brillants, les mains de mon père encore plus fortes et nos câlins beaucoup plus serrés. Prendre du temps à Washington Square Park avec un ami dont l’enfant faisait ses premiers pas m’a ramené au moment où mon propre enfant a commencé à marcher. Je me sentais nostalgique et émerveillé par le pouvoir du temps et la continuation de la vie.».

Alors que l’année 2020 arrive à sa fin, la star a confiance en l’avenir. « Le monde a changé et a pris une nouvelle forme et je crois que nous sommes devenus de meilleures personnes. L’absence de routine, la révélation de vérités qui se trouvent juste sous la surface, le défi d’aller de l’avant malgré la peur et la volonté d’être ouvert à ce que sera notre nouveau monde, sont des réalités qui nous ont tous connectés», a expliqué la jolie brune.