Kate Middleton et le Prince William ont profité d’une petite semaine de vacances avec leurs trois enfants. C’est en Cornouailles qu’ils ont décidé de se rendre dans une villa à 5000£ la nuit. Découvrez en détail le coût de ce séjour royal

Seuls sur une île

Le duc et la duchesse de Cambridge ont opté pour quelque jours près de la mer, sur l’île de Tresco, en compagnie de leurs enfants, George, âgé de ans, Charlotte 5 ans et le petit dernier de 2 ans, Louis.

Afin de profiter du cadre paradisiaque en toute tranquillité, William et Kate Middleton ont choisi une somptueuse propriété de six chambres, joliment baptisée Dolphin House (Maison Dauphin, en Français).

Une location qui, selon Daily Mail, coûte la coquette somme de 5,000 livres sterling (soit un peu de plus de 5,500 euros) pour une semaine de farniente en haute saison.

Le choix de William et Kate de séjourner sur l’île de Tresco n’a pas été fait au hasard. En plus d’appartenir au Prince Charles, William en garde de bons souvenirs d’enfance. En effet, le prince William est très attaché à l’endroit. En 1989, il y a passé des vacances mémorables avec son père, le prince Charles, sa défunte mère, Lady Di, et bien évidemment son petit frère Harry.

Des souvenirs qui visiblement tiennent à cœur au prince William qui perpétue donc la tradition familial en se rendant sur la petite île avec sa propre petite tribu.

Le duc et la duchesse de Cambridge font des heureux

Lors d’une visite officielle aux îles Scilly, en 2016, William avait promis de retourner sur Tresco. Une promesse qu’il a désormais honorée.

Le Daily Mail rapporte que les résidents qui ont pu assister au départ des Cambridges ont observé un couple royale très heureux: « William et Kate souriaient tous les deux et avaient l’air vraiment heureux et détendus. Même leurs gardes du corps avaient de grands sourires sur le visage. Il est évident qu’ils ont passé de très bonne vacances. »

Un autre commentaire confirme : « Kate, William et les enfants ont profité pleinement de la tranquillité qu’il y a ici et les résidents de l’île se sont assuré de les laisser tranquille afin de ne pas déranger leur séjour».