Après un suspens interminable, le candidat démocrate a été annoncé gagnant de l’élection présidentielle américaine, ce samedi 7 novembre 2020. Joe Biden, qui a dépassé la fameuse barre des 270 grands électeurs, a battu son rival républicain Donald Trump. Mais ce n’est peut-être pas terminé…

Le 3 novembre, les Américains étaient invités à se rendre aux urnes pour élire un président. Des millions de citoyens avaient déjà utilisé auparavant le vote par correspondance en pleine pandémie de coronavirus, rendant le décompte très (très) long. Ce 7 novembre 2020, les médias américains donnent finalement le nom d’un gagnant : Joe Biden.

L’ancien vice-président, sous Barack Obama, a dépassé la barre des 270 grands électeurs pour l’emporter. Aux Etats-Unis, malgré le vote populaire, le système électoral se base sur un nombre de grands électeurs obtenus par état. Ce qui avait causé l’échec d’Hillary Clinton en 2016 contre Donald Trump. Le président républicain, candidat à sa réélection, a donc été battu. « Joe Biden a remporté la course à la Maison Blanche face à Donald Trump, ont annoncé samedi les médias américains (…) Après quatre jours de suspense, il a été donné vainqueur avec au minimum 273 grands électeurs, grâce à un succès dans l’Etat-clé de Pennsylvanie, selon les grands médias américains dont CNN et le New York Times. Il va devenir le 46e président des Etats-Unis« , relate l’AFP.

Plus de 74 millions de voix !

En outre, avec cette victoire qui risque d’être contestée par le clivant Donald Trump qui veut aller en justice; pour la première fois de leur histoire, les Etats-Unis auront une vice-présidente; Kamala Harris, 56 ans, qui sera aussi la première personne noire à occuper la fonction. Joe Biden a obtenu plus de 74 millions de voix, contre 70 millions pour Donald Trump, au total dans le pays.

Donald Trump, qui n’a à ce stade pas reconnu sa défaite, est le premier président américain à être privé d’un second mandat depuis le républicain George H. W. Bush en 1992. Qu’il le veuille ou non, la date de la passation de pouvoir est inscrite dans la Constitution : le 20 janvier à midi.