Dans l’ouvrage « Président cambrioleur », Corinne Lhaïk décrit une scène de diner parisien, lors duquel Emmanuel Macron – alors en campagne présidentielle – se serait fait brutalement coupé la parole, d’une insulte supposément lancée par Jamel Debbouze. Une scène inventée d’après l’humoriste…

C’est à quoi on reconnait une fausse rumeur. Un tout petit peu trop grosse pour être vraie, l’anecdote de l’auteure Corinne Lhaïk a rapidement été démentie. Dans son livre Président cambrioleur (ed. Fayard), la journaliste raconte une scène datée à l’automne 2016 : un dîner organisé par Luc Besson, avec Nicolas Hulot, Emmanuel Macron et Jamel Debbouze. À l’époque, le chef de l’État venait de démissionner de son poste de ministre de l’Économie afin d’entamer sa campagne présidentielle.

Voulant convaincre Nicolas Hulot, Emmanuel Macron se serait alors lancé « dans une opération reniflage auprès de l’écologiste », avant de parler banlieues. « Macron se lance dans un discours formaté, sur la formidable énergie de ses jeunes habitants », a appris Corinne Lhaïk sur le plateau de TPMP. D’après elle, le futur président aurait été interrompu par Jamel Debbouze. « Écoute, monsieur le ministre, tu vas fermer ta gueule », lui aurait-il lancé.

« il n’a jamais dit ça parce qu’il est toujours très respectueux »

Une information rapidement démentie par l’humoriste. « Jamel nous a appelé et nous a dit que c’était faux, que c’était pas vrai », a rectifié Cyril Hanouna dans l’émission du mercredi 9 décembre 2020. « Ça m’a été rapporté par un participant qui a assisté à la scène. Soit Jamel a un problème de mémoire soit mon interlocuteur a un problème », s’est justifiée Corinne Lhaïk. Cependant, Bernard Montiel lui-même a eu Jamel Debbouze au téléphone, qui a une seconde fois démenti ses propos rapportés. « J’ai appelé Jamel hier soir, il était très en colère; il n’a jamais dit ça parce qu’il est toujours très respectueux », a ajouté le chroniqueur. Personne n’aurait donc été insulté lors de cet hypothétique diner…