Victime de dépression par le passé, Jameela Jamil a souvent pensé au suicide. Alors qu’elle a fait plusieurs tentatives, c’est lors d’une apparition dans le Red Table Talk que la comédienne de 34 ans s’est livré sur les causes de son mal-être.

Elle souhaite libérer la parole…En septembre dernier, Jameela Jamil révélait à ses fans avoir fait une tentative de suicide. Si elle n’était pas rentrée dans les détails, la comédienne de 34 ans avait fait part d’un véritable message d’espoir envers les personnes qui souffrent : « Survivre au suicide a été le cadeau le plus extraordinaire pour moi, d’être capable d’être encore là et de rappeler aux gens que j’aime que parfois, c’est juste une heure, un jour, une semaine et un mois particulièrement accablants. »

Prête à raconter son histoire, c’est lors d’une apparition dans le Red Table Talk que la jolie brune a confié : « Il y a huit ans… J’ai essayé de me suicider parce que j’étais en pleine dépression nerveuse. C’était la deuxième fois que j’essayais et je me suis dit : ‘Eh bien, je vais le refaire si quelque chose d’énorme ne change pas – si tout ne change pas.’ Et j’ai donc décidé d’essayer de comprendre mon traumatisme, qu’est-ce qui m’a conduit là »

Après avoir demandé de l’aide à un thérapeute, l’ex-star de la série The Good Place s’est rendue compte que sa dépression était causée par une rage réprimée. « En réalisant cela, je me suis dit : ‘D’accord, je dois tout changer complètement’… Et j’ai donc décidé de me débarrasser de mon filtre (…) et j’ai décidé de ne plus jamais rien retenir », a expliqué Jameela Jamil. Enfin, la comédienne a ajouté que parler de ce qu’elle avait vécu l’avait aidé dans sa vie personnelle : « Je comprends que ce n’est pas toujours la position la plus responsable à prendre, surtout lorsque vous êtes une personnalité publique, mais cela a été mon parcours personnel pour essayer de ne tenter de me suicider à nouveau. »

La star a eu des pensées sombres

La comédienne d’origine indo-pakistanaise, Jameela Jamil a également révélé que sa dépression nerveuse s’était aggravée parce qu’elle avait non seulement une pneumonie, mais qu’elle était également surmenée : « Je n’ai pas pu me coucher et dormir. J’étais aussi DJ, donc je travaillais toute la nuit… Je travaillais jusqu’à l’os, car aussi, en tant que femme, on vous dit toujours que vous devez faire un sprint, pas un marathon, et donc vous ne dites jamais non à un travail. Vous ne dites jamais non à une opportunité. Je travaillais moi-même à mort. Tout s’effondrait et je pense que j’ai juste atteint ma limite. »

Enfin, Jameela Jamil a ajouté : « Tout le monde a une limite de quantité de merde qu’il peut avoir dans ce monde et ma tasse de merde débordait et je me suis donc dit : ‘À quoi ça sert ? Je ne sers à rien à personne. Tout le monde serait mieux sans moi…  » Heureusement, Jameela Jamil a su se délivrer de ses pensées négatives, et ce, pour le plus grand bonheur de ses fans !