Drôle de scène, dans la nuit du 1er au 2 septembre 2020, dans les rues d’Angers. Il est exactement 1 h 40 du matin lorsqu’un homme, âgé de 22 ans, réussit à dérober une nacelle de chantier, place du Ralliement. Il réussit à allumer l’engin et à se promener, comme si de rien n’était, le long de la ligne de tram direction le boulevard du Maréchal-Foch.

0,60 g d’alcool six heures après le vol

Son périple nocturne ne va pas tarder à s’arrêter là, puisqu’une patrouille de police va lui demander de stopper sa balade. Mais l’homme refuse d’éteindre l’engin de chantier. Il faudra l’intervention d’un policier, qui va grimper sur la nacelle, pour le raisonner. Le conducteur est interpellé puis ramené au commissariat, où il est placé en garde à vue.

Cette dernière ne va pas se passer si bien. Celui qui s’est pris pour un chef de chantier dans les rues d’Angers va insulter et cracher sur les policiers avant de pousser un fonctionnaire pour tenter de prendre la fuite. « Six heures après les faits, il présentait un taux d’alcool de 0,6 g », indique le commissariat.

Sous contrôle judiciaire dans une autre affaire

L’homme fait l’objet d’une autre procédure dans un dossier confié à la gendarmerie. Il s’agit de menaces et d’appels malveillants envers son ex-compagne, une adolescente de 15 ans. Il avait interdiction d’entrer en contact avec elle. Pour ces faits il sera jugé le 16 septembre. Il était aussi placé sous contrôle judiciaire pour une autre affaire.