Franck Dubosc se mettant en cause dans l’échec de son film All Inclusive qui n’a pas été assez attractif sur les téléspectateurs français et dévoile ses regrets à ses confrères.

All Inclusive, plus gros flop de Franck Dubosc

All Inclusive, la dernière sortie de Franck Dubosc réalisée par Fabien Onteniente n’a pas atteint les résultats escomptés.
En effet, le film n’a pas été suffisamment apprécié et été objet de mauvais jugement. Mais, l’acteur assume ce fisco tout en reconnaissant son manque de concentration sur le projet quand il affirme “ Pour ce concerne All Inclusive, et son réalisateur Fabien Onteniente, est d’accord avec moi ,on ne l’a pas assez travaillé, on a rendu une copie moyenne“

Cependant, une faute reconnue étant à moitié pardonnée, considérons que l’auteur a retenu la leçon et ne compte surement pas décevoir ses admirateurs une seconde fois quand il dit en ces termes “cette expérience nous a vacciné et nous évitera de refaire n’importe quoi. Camping 4 n’est donc pas dans les tuyaux pour l’heure. Maintenant, c’est une série de films qui est tellement entrée dans la tête et le cœur du public qu’il est difficile de fermer complètement la porte “

Son prochain film est prometteur

Par ailleurs, l’acteur œuvre en ce moment sur sa nouvelle sortie dénommée Rumba Therapy, une œuvre qui se démarque des précédentes de par son caractère moins comique. En fait, il s’agit de l’histoire d’un homme de la cinquantaine délaissé par les siens et qui tente après une longue période de se rapprocher de sa fille en intégrant les cours de danses dont il n’est pas fan.

Cependant, Franck décide de donner le meilleur en confiant le rôle de danseuse à Dentsa Ikonomova de danse avec les stars. Tout de même, l’acteur veut tenir compte de la situation actuelle dans le tournage sans toute fois changé les dispositions prises en affirmant “ On prendra les précautions nécessaires, mais je n’ai rien changé. Les personnages s’enlaceront ou s’embrasseront comme c’était prévu. Et je préférerais tout arrêter si je devais feinter. Je ne veux absolument pas d’un film qui sente la Covid“