France 3 diffuse ce Lundi 2 novembre le film « Les têtes de l’emploi » avec la comédienne Elsa Zylberstein, sorti en novembre 2016. Quelques mois après, c’était dans un autre rôle qu’elle faisait parler d’elle : celui de chauffarde traumatisée. Après un écart sur la route, elle avait partagé ses regrets.

Des rôles et des émotions, Elsa Zylberstein en a joué des tas au cinéma ! Et, dans la vraie vie, la comédienne âgée de 52 ans a encore le souvenir d’un épisode profondément marqué en elle : son délit de fuite dans les rues de Paris, en voiture.

Flashback. Le 6 février 2017 on apprenait qu’ Elsa Zylberstein était en garde à vue après s’être présentée au poste de police. Quelques heures plus tôt, elle avait heurté une femme âgée en voiture, dans les rues de la capitale. Mais la star avait paniqué et pris la fuite, car elle n’avait alors plus de permis de conduire à ce moment-là ; depuis 2014, elle avait perdu ses points.

« Je regrette infiniment et sincèrement ce qui s’est passé »

Après une nuit au poste, elle avait été libérée avec une convocation au tribunal. Sur Instagram, l’actrice du film Les têtes de l’emploiécrivait alors : « Je regrette infiniment et sincèrement ce qui s’est passé. J’ai réagi dans la panique. Une fois retrouvé mon sang-froid, je me suis immédiatement rendue à la police afin de donner mon identité et surtout d’avoir des nouvelles de la dame que j’ai accidentellement heurtée. » Elle avait aussi souhaité pouvoir rencontrer la victime pour s’excuser en face à face.

Elsa Zylberstein, qui était prochainement attendue dans la comédie Tout nous sourit avant que la crise sanitaire ne vienne contraindre les cinémas à fermer leurs portes, avait finalement été condamnée à 3 mois de prison avec sursis et 1 500 euros d’amende pour « blessures involontaires », « délit de fuite » et « conduite sans permis » par le tribunal correctionnel de Paris.

Heureusement, la star a depuis mis ce souvenir traumatisant derrière elle, grâce à de beaux rôles. D’ailleurs, en janvier dernier, elle recevait une nouvelle distinction : le Prix d’interprétation féminine pour Tout Nous Sourit au festival de l’Alpe d’Huez.