Les faits se sont déroulés le 31 août dernier au Brésil, dans la municipalité de São João Batista. Une jeune femme enceinte est tombée dans le piège diabolique de son amie qui voulait absolument son bébé.

Un assassinat au mobile effroyable

Flávia Godinho Mafra, une enseignante brésilienne de 24 ans, pensait passer une agréable après-midi entourée de ses proches afin de célébrer l’arrivée prochaine de son premier enfant. Enceinte de 36 semaines, elle avait été conviée par l’une de ses amies pour une baby-shower en son honneur. Mais l’organisatrice avait des projets bien plus sombres en tête…

Aidée par son compagnon, la suspecte de 26 ans a emmené Flávia dans un endroit désert de la ville, une poterie abandonnée. Elle lui a ainsi fait croire qu’il s’agissait de sa baby-shower. Sur place, elle l’a frappée avec une brique, avant de lui ouvrir l’abdomen pour arracher brutalement sa petite fille de son ventre.

Selon les médias locaux, le couple a abandonné le corps éventré de l’enseignante sur place. C’est le mari et la mère de la victime qui ont fini par retrouver son cadavre, quelques heures plus tard.

Le nouveau-né retrouvé indemne

La meurtrière et son compagnon ont rapidement été retrouvés. En effet, ils s’étaient présentés avec l’enfant de 36 semaines dans un hôpital tandis que la femme ne présentait pas aucun signe de grossesse récente.

Interrogé par la police après son arrestation, la suspecte a expliqué qu’elle a perdu son enfant lors d’une fausse-couche en janvier dernier. Depuis, elle est devenue obsédée par l’idée de voler un bébé.

Le nourrisson est actuellement à l’hôpital. Elle est soignée pour les blessures subies lorsqu’elle a été arrachée du ventre de sa mère. Néanmoins, son état de santé général est bon. Elle a été nommé Cecilia.

Une autopsie aura lieu pour déterminer si le bébé a été retiré avant ou après le décès de sa mère.