Qui dit retour de l’Amour est dans le pré, dit retour des moqueries et critiques .Le 14 septembre dernier, lors du lancement de la 15e saison de « L’amour est dans le pré » sur M6, Charlotte a été l’une des prétendantes choisies par Laurent pour partir à la découverte de son exploitation. Sur les réseaux, des internautes ont mis en doute la sincérité de la jeune maman à l’égard du célibataire.

« Séduire un homme, ça passe aussi un petit peu par l’assiette »

Avec Karine Le Marchand, les téléspectateurs ont suivi les premières rencontres d’amour des agriculteurs de cette édition 2020, notamment celles de Laurent. Très vite, ce dernier a craqué pour Charlotte, une jeune maman de 29 ans. Avant de se rendre chez lui, le portrait de cette Elégante célibataire a été diffusé sur la chaîne. « J’aime bien prendre soin de moi, être bien habillée. Ça fait partie de mon bien-être personnel. J’ai ce besoin d’avoir une maison propre et ordonnée. Je trouve que c’est important de vivre dans un lieu sain (…) Je sais cuisiner (…) Séduire un homme, ça passe aussi un petit peu par l’assiette. Je ne connais pas du tout le monde agricole », confiait-elle

Charlotte réagit  aux critiques :

Charlotte réagit  aux critiques dont elle a été la cible après la diffusion du premier épisode de « L’amour est dans le pré » sur M6. « Je ne sais même pas si je dois me justifier ou pas », a-t-elle commencé.

Elle expliqué ensuite : « Le plus important, c’est que je suis en paix avec moi-même et que tout mon entourage me retrouve dans ce que je suis. En tant que maman toute seule, je ne me serais jamais permis d’écrire un courrier si ça n’était pas sincère. Je savais qu’en faisant ça, j’engageais énormément de choses. Je savais qu’on allait me voir comme la petite jeune citadine. Forcément, on a deux milieux totalement opposés, deux vies totalement opposées. On a quand même 16 ans d’écart. Je savais que j’allais être critiquée. Après, parler d’un manque de sincérité, ça reste une diffusion d’un speed-dating de dix minutes. Les internautes et les téléspectateurs peuvent se permettre de juger sur ces dix minutes, mais ça reste dix minutes. Ils se feront leur propre avis. Après, ce n’est pas facile à encaisser. Ça a été un déferlement ».