Samedi 17 octobre 2020, Carla Bruni était l’invitée d’Éric Dussart et Jade sur RTL.  à l’occasion de la sortie de son nouvel album éponyme. La chanteuse a révélé qu’elle ne pourrait jamais être jurée d’une émission comme The Voice.

Depuis bientôt dix saisons, The Voice fait les belles soirées de TF1. Le télé-crochet présenté par Nikos Aliagas est devenu l’une des marques les plus fortes du PAF et a révélé de nombreux talents, comme Louane, Kendji Girac ou encore Slimane. Et ce qui a surtout fait le succès de l’émission, c’est la renommée des coachs : des stars déjà bien établies dans le monde de la musique, prêtes à mettre à profit leur savoir et leur expérience. Depuis la première saison, des grands noms se sont ainsi succédé. Florent Pagny, Garou, Louis Bertignac, Jenifer, Mika, Zazie, M. Pokora, Pascal Obispo, Soprano, Julien Clerc, Marc Lavoine, Lara Fabian ou encore Amel Bent ont ainsi chacun occupé le célèbre fauteuil rouge. Et une autre star aurait bien pu s’y asseoir aussi si elle l’avait voulu : Carla Bruni.

« Je suis très mauvaise. Je juge mal »

La chanteuse, qui vient de sortir son nouvel album, révèle toutefois que ce rôle ne lui convient pas. « Je suis très mauvaise. Je juge mal, ce n’est pas dans ma nature », a-t-elle déclaré, expliquant que les éliminations sont une étape qui ne lui plait pas. « Ça me coûte de juger, j’aurais voulu garder tout le monde. Je n’aurais pas réussi », a-t-elle poursuivi. « Je suis dubitative, alors forcément, dans un truc comme ça, ça ne peut pas fonctionner. Concrètement, je suis nulle, je ne suis pas faite pour ça ». 

Carla Bruni adore « L’École des fans »

Grande consommatrice de télévision, Carla Bruni a toutefois expliqué qu’un autre télé-crochet, plus ancien, gagne son cœur et avait ses faveurs : L’École des Fans« Le best-of des archives de l’émission sur le site de l’INA est épatant. Ils disent des choses fantastiques. Et puis, leur look ! J’adore ces années-là ! Et puis les pulls qui grattent, les chemises avec le col… J’adore les artistes derrière…« , s’est-elle souvenue, certainement nostalgique d’une période dorée et d’une émission dans laquelle tout le monde pouvait gagner.