En Une du magazine « Elle » où elle évoque sa croisade contre les violences, Brigitte Macron a été visée par une étrange accusation dans le dernier numéro de « Voici ».

L’hebdomadaire reprend le message d’une internaute. Qui se plaint de ne plus entendre parler de la première dame. Qui était très présente dans les médias cet été.

« Après avoir nous avoir bassinés des mois avec Brigitte Macron, voilà qu’on n’entend plus parler ! Ça suffit ! », a lancé une dénommée Laurine.
« C’est comme vous disiez : je déteste le fromage ! Pourquoi on ne me propose pas le fromage, on est perdus ! ».

la lutte contre les violences et le harcèlement sont les deux objectifs prioritaires de Brigitte Macron qui a mobilisé ses moyens pour mettre fin à ces fléaux dont sont victimes les enfants.

De cet engagement, l’épouse d’Emmanuel Macron en parle dans les colonnes du magazine « Elle », où elle a raconté une anecdote, celle d’une fille de 13 ans.
« Elle s’était acheté un soutien-gorge, s’était prise en photo et l’avait envoyée à une amie. Le lendemain, la photo était affichée dans sa classe, barrée du mot « p*te ». Le début de l’enfer sur les réseaux sociaux ».