Bernadette Chirac a souvent été humiliée et frustratée à cause des infidélités de son mari. Ses aventures ne se sont pas limitées à leur intimité. En effet, l’ex-président ne cachait pas son faible pour le sexe opposé, même pas devant les caméras.

Jacques Chirac, le charmeur de ces dames

Marc Tellenne dit Karl Zéro vient de sortir un nouveau livre intitulé : « Karl Zéro balance tout » aux éditions Plon. Dans le livre en question, Karl Zéro rappelle le jour où Bernadette Chirac, première dame à l’époque a eu la plus grande honte de sa vie. La première dame avait failli fondre de honte devant l’écran de la télévision ce jour là.

En effet, Bernadette Chirac assiste en direct à la télévision à une scène d’humiliation totale. Un mélodrame surprenant qui a profondément blessé la première dame

Bernadette Chirac verte de jalousie, rouge de honte

« Ça a failli s’arrêter au bout de deux mois exactement. On avait diffusé la semaine d’avant un petit document amusant où il y avait l’empereur Bokassa. Interviewé par un journaliste belge, il disait : ‘Ma femme, l’impératrice, est venue me voir et m’a dit : ‘Chirac veut coucher avec moi, qu’est-ce que je fais ?’. Et je lui ai dit : ‘Vas-y c’est un gaulliste’. Cette réponse était tellement drôle, tellement inattendue qu’on l’a diffusée », a confié Karl Zéro, au micro de la radio Totem.

Le natif de Aix-les Bains poursuit plus loin en disant: « Il y a des fois dans la vie, on n’a pas de bol. Ce jour-là, Jacques Chirac, lui-même qui était président, regardait depuis la salle à manger de l’Élysée en compagnie de Bernadette et, pire que tout, de la mère de Bernadette, Madame Chodron de Courcel, âgée de 85 ans au moins à l’époque. Ils regardaient l’émission, et ils voient ça. Imaginez le silence glacial dans la pièce. » . La première dame n’ignorait pas l’infidélité de son mari mais n’avait jamais imaginé se trouver dans une situation aussi embarrassante Cette grosse humiliation l’avait vraiment mise hors d’elle.