La carrière d’Anggun aurait pu prendre une tournure bien différente si elle avait accepté un rôle incontournable dans le monde du cinéma : celui d’une James Bond Girl. Dans une nouvelle interview, la chanteuse explique pourquoi elle a refusé une telle opportunité.

Prochainement, les fans d’Anggun découvriront une nouvelle facette d’elle en tant qu’actrice. En effet, la chanteuse a récemment participé au tournage du téléfilm Coup de foudre à Bangkok pour TF1. Elle y interprète une femme d’affaires thaïlandaise et donne la réplique à Frédéric Chau, Loup-Denis Elion ou encore Mathilda May. Une opportunité qu’Anggun n’a pas hésité à saisir. « J’ai obtenu le rôle après avoir passé un casting. Je voulais vraiment le faire», a-t-elle confié dans les pages de Télé 7 jours.

« j’avais toujours peur d’être ridicule »

Un attrait pour le monde du cinéma qui ne s’est pas toujours imposé à elle; la faute à un gros manque de confiance en soi. « J’ai souvent eu des propositions, mais j’avais toujours peur d’être ridicule, d’investir des territoires où je n’étais pas légitime. Je crois surtout que j’étais un peu fainéante. Le fait de l’admettre m’a fait sauter le pas», reconnait-elle. Ce manque de confiance lui a même fait refuser un rôle qui aurait pu propulser sa carrière à un autre niveau à la fin des années 1990. « Quand je vivais la moitié de mon temps aux États-Unis, j’étais représentée par une grosse agence, nommée CAA, et l’on m’avait proposé d’incarner une James Bond girl dans Le monde ne suffit pas (1999 avec Pierce Brosnan)».

Une raison étonnante a poussé Anggun à refuser cette expérience exceptionnelle : « Je n’ai pas voulu à l’époque. On racontait qu’il y avait une malédiction autour des James Bond girls ; si tu acceptais, ta carrière était foutue, foutue, foutue…» Les James Bond girls Carole Bouquet, Sophie Marceau, Grace Jones, Teri Hatcher ou encore Halle Berry n’ont pourtant pas connu le mauvais sort. À noter qu’Anggun a également refusé « le rôle qu’interprète Lisa Bonnet dans le film High Fidelity (en 2000 avec John Cusack)». Si la pandémie ne l’en empêche pas, elle espère même pouvoir « tourner autre chose en janvier prochain».